Passer au contenu
Cinellen,  Percussionbecken, Orchesterbecken
Nouveau modèle de taux de conversion
Pax adapte le taux de conversion pour les futures rentes
Publication 13.04.2022

La prévoyance professionnelle est confrontée à d’importants défis depuis des années : Contexte des taux faibles, évolution démographique, espérance de vie allongée et, avec elle, versement prolongé des rentes. Le taux de conversion légal pour la partie obligatoire de l’avoir de vieillesse est de 6.8 pour cent ce qui, compte tenu du contexte difficile, ne correspond plus aux réalités économiques. Cela entraîne une redistribution indésirable des revenus d’assurés actifs vers les rentières et rentiers. Pax a réagi à cela et développé un nouveau modèle de taux de conversion.

Le taux de conversion de 6.8 pour cent, trop élevé, est un point central. Il constitue une promesse de rentes qui ne peut plus être tenue. Cela entraîne une redistribution des assurés actifs vers les bénéficiaires de rentes qui n’est pas prévue dans le système de la prévoyance professionnelle.

Une réduction du taux de conversion est nécessaire pour atténuer ce financement croisé indésirable. «C'est la seule façon d'assumer la responsabilité importante vis-à-vis de tous les assurés et de garantir une prévoyance sûre orientée vers la solution et tournée vers l'avenir», dit Yvonne Häring, responsable Produits & actuariat et membre du comité directorial de Pax. 

La plupart des fournisseurs de solutions de prévoyance ont déjà réduit le taux de conversion. À présent, Pax l’adapte également pour les futures rentes. Pax suit toutefois son propre chemin avec un modèle de calcul d’un genre nouveau afin de pouvoir concevoir les baisses de manière aussi équilibrée que possible en tenant compte des intérêts de tous les assurés. 

Voici comment fonctionne le nouveau modèle de taux de conversion
Avec le nouveau modèle de calcul, Pax prend toujours en compte, pour calculer la rente de vieillesse, l'avoir de vieillesse obligatoire et l'avoir de vieillesse surobligatoire contrairement à ce qui est pratiqué habituellement sur le marché. En plus du compte-témoin LPP prescrit par la loi et du calcul conforme au marché, Pax procède également à son propre calcul comparatif. L'avoir de vieillesse obligatoire est alors pris en compte avec le taux de conversion minimum légal de 6.8% et l'avoir de vieillesse surobligatoire avec le taux de conversion surobligatoire multiplié par 50%. Pax s'oriente toujours en faveur des assurés sur la plus élevée des valeurs calculées.

Étant donné que Pax tient toujours compte de l'avoir de vieillesse obligatoire et surobligatoire dans le calcul comparatif, les rachats volontaires fiscalement avantagés sont intéressants, puisque les assurés disposant d'un avoir de vieillesse surobligatoire bénéficient dans tous les cas d'une rente de vieillesse plus élevée. Un petit avoir de vieillesse surobligatoire se répercute positivement sur la rente de vieillesse grâce au calcul comparatif de Pax.

Vient s’y ajouter le fait que les assurés actifs bénéficient d'une meilleure rémunération de leur avoir de vieillesse surobligatoire grâce à la réduction de la redistribution étant donné qu'une partie plus importante du rendement de la fortune peut leur être distribuée.

Les prestations minimales légales déterminantes selon LPP sont à tout moment respectées. Les assurés qui ne sont assurés que dans le cadre du minimum LPP ne sont pas concernés. Les rentes existantes ne changent pas. 

Évolution du futur taux de conversion
Le nouveau modèle de taux de conversion de Pax sera introduit le 2 janvier 2023. Le taux de conversion sera progressivement abaissé afin de réduire les conséquences pour les personnes proches de la retraite.

Taux de conversion

(retraite ordinaire)

pour l’avoir de vieillesse LPP pour l’avoir de vieillesse surobligatoire
2023 6.5 % 4.6 %
2024 6.2 % 4.405%/4.38% (homme/femme)
2025 6.0% 4.405%/4.38% (homme/ femme) (*)


Pour toutes les données, la règle est la suivante: Si une réforme de la LPP entre en vigueur, c'est au maximum le taux de conversion minimal LPP introduit par la réforme qui s'applique.

(*) Sous réserve de l’approbation par la FINMA.


Contact

Nous vous remercions de votre intérêt pour Pax. Pour toute question, veuillez vous adresser au service de presse de Pax.
Contact général

info@pax.ch
+41 61 277 66 66
Du lundi au vendredi
de 08h00 à 12h00
de 13h00 à 17h00
Contact avec les médias

andreas.kiry@pax.ch
Andreas Kiry
Responsable de la communication d'entreprise